L'histoire du Fedora

Le chapeau Fedora est un classique et mythique accessoire de la chapellerie. C’est un chapeau avec de larges ou moyens bords et trois creux, un sur le dessus et deux sur l’avant, qui forment des "fossettes". A l'origine pour homme, il plaît aujourd'hui de plus en plus aux femmes.
Sa forme pleine de charisme lui donne une allure de leader, de chef et d’aventurier. Elle permet aussi de l'attraper facilement d'une main, pour se découvrir devant les dames.

 

Le Fedora au théâtre 

Bien que ce soit un chapeau très masculin, le nom "Fedora" provient d’une pièce de théâtre de l'auteur Français Victorien Sardou présentée à Paris en 1882 et dont l'héroïne, Sarah Bernhardt incarnait et jouait "Fedora".

 

C’est un drame policier qui sera même adapté en un opéra en trois actes quelques années plus tard. Pour le rôle, l’actrice Sarah Bernhardt portait un chapeau en feutre mou qui deviendra l’accessoire star de l’époque. Il deviendra, au fil du temps, le couvre-chef des durs à cuire, des gangsters de Chicago, des détectives privés, des reporters et de pratiquement toute la gente masculine surtout dans les années 30.

 

Un peu plus tard, les suffragistes, les femmes qui revendiquent l’égalité des droits civiques avec les hommes vont choisir le Fedora comme signe d’appartenance au mouvement.

Voir notre sélection de Borsalino